Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
La trempe

  Différents fours de trempe thermique

Fours pour trempe verre plat

Four vertical
Ces fours sont constitués de 4 zones :
 - chargement
 - chauffage
 - trempe/refroidissement
 - déchargement

Un monorail suspendu à double chariot permet le déplacement du verre. Le volume est suspendu par des pinces auto-serrantes. Il est introduit à l'intérieur d'un caisson de trempe chauffé électriquement, au gaz ou au fioul.

Lorsque la température de ramollissement est atteinte (environ 630°C), le volume est transféré vers le caisson de trempe et de refroidissement.

1ère étape :
refroidissement brutal du volume par l'intermédiaire d'un double caisson métallique équipé de busettes spéciales. Ces caissons sont animés d'un mouvement circulaire pour améliorer l'homogénéité de la trempe. Ils sont alimentés par 1 ou 2 ventilateurs.

2ème étape :
au bout de quelques instants (en fonction de l'épaisseur du verre), les caissons assurent le refroidissement du verre pour obtenir une température de manipulation convenable.

Le trempe verticale est le procédé le plus économique et le plus apte à traiter des glaces de grandes dimensions et de fortes épaisseurs.

Inconvénients : marques de pinces visibles pour montage VEC ou VEA.


Four horizontal séquentiel
Les fours de trempe les plus utilisés sont les fours dits "séquentiels". Ils sont constitués de 5 zones :
 - zone de chargement
 - zone de chauffe (en va-et-vient)
 - zone de trempe
 - zone de refroidissement
 - zone de déchargement

Les plaques de verre sont déposées sur la table de chargement munie de rouleaux en rotation continue qui les acheminent dans le four chauffé à 700° et les transfèrent sur des rouleaux en céramiques dotés d'une rotation alternative synchronisée afin d'imprimer aux plaques un mouvement de va-et-vient qui diminue les déformations par fluage entre appuis (déformation optique).
Une fois la température de ramollissement de 630°C atteinte, les plaques sont transférées en zone de trempe où elles sont refroidies rapidement grâce à de l'air pulsé au travers de buses alimentées par un ventilateur (ou 2 selon le fournisseur, un pour la sole, un pour la voûte).

Le volume est transféré en zone de refroidissement afin d'abaisser la température des plaques et de permettre leur retrait sur l'aire de déchargement après transfert.

Mode de chauffage : gaz ou électricité. Le mode de chauffage par rayonnement électrique est le plus répandu mais il existe depuis quelques années des fours par convection au gaz qui permettent de descendre le temps de chauffe de 40 secondes/mm à 30 secondes/mm.

Le coût d'investissement est plus important pour le four à convection (+ de 30 à 40 %) mais la dépense énergétique est moindre.


Four horizontal continu
Pour des petits volumes de faibles épaisseurs et en grandes quantités.

Dans ce cas, les 2 zones de trempe et de refroidissement sont remplacées par 2 tunnels que traversent les plaques de verre en continu.


Four de trempe verre bombé

Le bombage est obtenu par deux procédés :

Par affaissement sur une forme évidée appelée "squelette", la périphérie du volume épousant celle du cadre de la forme (four horizontal)

Par pressage, le volume est pratiquement embouti par des presses sans détérioration du verre (four horizontal ou vertical).

Depuis quelques années, de nouveaux fours associent les deux principes de formage : gravité et pressage : la gravité étant réservée aux petites séries et grands volumes, le pressage aux grandes séries et volumes plus petits.
Cette mixité engendre une difficulté : zone intermédiaire des deux formages (rupture de la courbe de chauffe).

L'investissement du squelette est moins onéreux que la confection des 2 moules de pressage.
 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée