Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
La trempe

 Les produits émaillés et sérigraphiés

Définition
Le verre émaillé ou sérigraphié est un produit trempé dont une face (ou les deux) est revêtue d'une (ou plusieurs) couche d'émaux colorés, opaques, vitrifiés au cours de la trempe thermique.

Tous les verres trempables peuvent être émaillés ou sérigraphiés.
Le processus de l'émaillage et de la sérigraphie se déroule de la façon suivante :
 - découpe du verre
 - façonnage, lavage et séchage
 - dépose de l'émail
 - séchage de l'émail
 - chauffage du verre émaillé ou sérigraphié
 - trempe

Qu'est-ce qu'un émail ?
C'est un verre fusible à 600°C environ, auquel on a ajouté un colorant appelé en terme technique "pigment".
Pour que l'émail soit plus fusible que le verre, on utilise des "frittes" de verre de composition spéciale (plus fondant, à base de borosilicate de plomb. Il existe également des émaux sans plomb. Les pigments sont des oxydes minéraux qui donnent la couleur à l'émail. Ils sont portés à haute température pour rendre la teinte stable.


 L'émaillage 

Il existe 3 techniques d'émaillage :

Enduction au rideau
Cette technique est utilisée pour les grandes séries. Elle assure une excellente opacité avec une consommation d'émail réduite.
Un convoyeur à vitesse variable entraîne les volumes à émailler sous une tête d'épandage.
La tête est un bac suspendu possédant une fente à sa base. Cette tête est remplie d'émail en suspension, un film s'écoule par la fente, les volumes crèvent le film à grande vitesse et entraînent une quantité d'émail sur leur face supérieure.
La quantité d'émail déposée est fonction de la vitesse de passage sous la tête, la viscosité de l'émail, l'ouverture de la fuite.
L'émail provenant d'un bac avec agitateur est sans cesse recyclé.
Ce procédé évite les taches d'émail sur la face inférieure.

Enduction au pistolet
Le pistolet pulvérisateur est supporté par un bras mécanique qui fait subir à celui-ci un mouvement perpendiculaire de va-et-vient par rapport aux volumes qui avancent sur un transporteur à rouleaux sous la pulvérisation.
La vitesse du pistolet est réglée par rapport à la vitesse de défilement du volume.
Ce procédé pollue la face inférieure et les chants ; un nettoyage soigneux des volumes avant trempe est impératif;

Enduction par rouleau
L'enduction est réalisée par un rouleau, lui-même enrobé par un rouleau imprégnateur baignant dans le bac contenant les émaux..
Cette technique est réservée aux grandes séries. Elle est très économique quant à la consommation d'émail.
Elle assure une excellente opacité, sans pollution des chants et de la face inférieure.


 La sérigraphie

La particularité de la sérigraphie par rapport aux autres techniques d'impression est que l'on imprime à travers le cliché sur le support et non pas comme dans les autres techniques, par report du cliché sur le support.
Pour ce faire, on utilise un écran composé d'un tissu synthétique (polyester) tendu sur un cadre métallique. Sous cet écran (dit cliché), on pose le support (verre) destiné à recevoir l'impression.
Ce cliché est obtenu par une méthode photo mécanique directe de telle façon que les mailles du tissu soient obturées dans les endroits qui ne doivent pas être imprimés et ouvertes dans les parties de dessin qui doivent être reproduites.
L'émail, déposé sur le dessus de l'écran à l'intérieur du cadre, est pressé à travers les mailles ouvertes de l'écran à l'aide de la raclette (lame de caoutchouc) .
Cette opération est suivie d'un séchage ou polymérisation afin de faciliter les manutentions du produit imprimé ou de permettre d'autres impressions.
Cette polymérisation est indispensable pour éviter le phénomène de craquelure lors de la trempe du volume.
Le cycle de sérigraphie avec émaux est achevé par la trempe qui permet de cuire les émaux (environ 650°C).

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée