Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Mise en forme

 Le bombage du verre

Il existe trois procédés principaux pour la fabrication du verre bombé recuit :

Le bombage dit "sur sable"
Cette opération consiste à laisser s'affaisser, sous l'action de la pesanteur, une feuille de verre plane, réchauffée après l'avoir posée sur un moule dont la forme correspond à celle du volume bombé à obtenir.
Ce moule est constitué de chamotte (sable de moulage additionné de résine thermodurcissable) finement broyé que l'on tasse à la forme voulue...

Ce bombage est suivi d'une recuisson.

Le bombage sur moules métalliques ou réfractaires
Ces moules métalliques, ou en matériaux réfractaires spéciaux, permettent de fabriquer de multiples exemplaires d'objets dont les dimensions sont faibles par rapport à celles des volumes bombés sur table.

Exemple :
ébaucher des calottes sphériques ou asphériques dans lesquelles sont taillés les miroirs d'optique.

Le bombage sur squelette
Le volume plan, découpé à la forme convenable, est posé par ses extrémités sur un squelette : cadre métallique dont la forme correspond à celle du pourtour de l'objet à obtenir et sur lequel, sous l'action de la pesanteur, viendra reposer la périphérie du volume ramolli.

Ce procédé est utilisé pour fabriquer pare-brise et lunettes automobiles.
Ils peuvent être trempés à la sortie du four ou feuilletés.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée