Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Mise en forme

 Le pressage du verre

Au lieu de mettre en œuvre le verre en fusion sortant directement du four, on utilise comme matière première un verre déjà élaboré. Le produit de base est pré-découpé d'une manière approprié. Il est ensuite réchauffé, mis en forme au moyen de moules et trempé si nécessaire.


Le pressage à la pince

Aux extrémités des deux branches d'une pince sont fixées chacune des deux demi-parties d'un moule en acier inoxydable poli.
Le verre est utilisé sous forme de baguettes d'une certaine longueur, réchauffées à la température de ramollissement (env. 700° C) sur quelques centimètres.
On moule plusieurs objets côte à côte dans la partie ramollie. Ils sont détachés de la baguette. On obtient des objets transparents, bruts de pressage, tels que les catadioptres.


Le pressage mécanique

Il existe deux procédés principaux :

le refoulage :
procédé identique à l'estampage des pièces métalliques, appliqué à la fabrication des ébauches de lentilles d'optique et de verre de lunettes.
Des morceaux de verre, de poids égal à celui de l'objet désiré, sont découpés dans des volumes d'épaisseur convenable, ramollis sur la sole d'un four de réchauffage, puis pressés dans un moule ayant la forme souhaitée.
Le refoulage est suivi d'une recuisson.

le cambrage ou bombage à la presse :
le verre plan découpé à la forme voulue, et façonné, est maintenu en position verticale par des pinces et introduit dans un four chauffé par des résistances électriques à la température de ramollissement.
A la sortie du four, le volume est pressé entre deux formes d'emboutissage, l'une mâle, l'autre femelle, qui lui donnent sa forme définitive.
Ces plateaux sont réalisés en métal. Un tissu de verre interposé entre ces plateaux et les volumes évite de détériorer les surfaces du verre. Puis, ces vitrages encore chauds sont trempés.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée