Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Le verre feuilleté

 Feuilleté P.V.B.

But

Il est composé de deux ou plusieurs verres simples ou transformés (trempés), collés entre eux par une ou plusieurs couches d'un intercalaire en matière plastique : le butyral de polyvinyle (P.V.B.).

Ce P.V.B. présente une bonne adhérence au verre et un taux d'allongement important avant déchirure.

Le verre feuilleté résiste à l'impact. Lors d'un choc avec un corps étranger, le verre se fendille, la fracture est localisée au point d'impact sans altérer la visibilité. L'intercalaire P.V.B. maintient les morceaux de verre en place, ce qui diminue le risque de coupure par éclats de verre. Il garde l'étanchéité de la paroi. De plus, l'énergie résiduelle du corps est absorbée par cet intercalaire ; le vitrage empêche donc le passage du corps si l'impact n'est pas disproportionné.

On adapte la configuration du feuilleté à la nature des chocs à craindre.


Utilisation du feuilleté P.V.B.

- Protection contre les risques de coupure
- Protection des personnes en cas de chute de corps ou d'objet
- Protection des biens contre le vandalisme et l'effraction
- Protection contre les rayons U.V.
- De plus, le film P.V.B. peut constituer un élément décoratif très important soit en étant lui-même coloré, soit en étant associé à un support polyester décoré, soit en incorporant divers matériaux à effet décoratif ou à caractère fonctionnel.
- Il est utilisé également comme élément acoustique en assemblage double vitrage "asymétrique". Dans ce cas, on utilise un ¨P.V.B. ayant subi un traitement spécifique qui, en doublant ses capacités d'amortissement, améliore les performances acoustiques du verre feuilleté.


La fabrication du verre feuilleté

Les principales étapes du processus de fabrication sont les suivantes :

Lavage du verre
Les produits verriers sont préalablement découpés et éventuellement façonnés. Afin d'éliminer toute trace de contamination, ils sont lavés à l'eau ionisée et séchés soigneusement.

Assemblage
Il est effectué dans une enceinte fermée (hors poussière) : température de 18-20° et humidité relative de 30%.
L'assemblage s'effectue en automatique ou semi-automatique. Les opérateurs superposent le verre et le P.V.B. en fonction de la composition désirée.
L'ébarbage du volume feuilleté est effectué avant l'entrée dans le four de préchauffage..

Dégazage
C'est l'opération la plus critique. Il s'agit :
- d'éliminer l'air emprisonné entre le P.V.B. et le verre
- de seller les bords de l'assemblage de manière à éviter tout risque de pénétration d'air au cours de l'opération finale d'autoclavage.
Cette opération se fait par double calandrage avec four de préchauffage (60°).
Les conditions de températures sont fonction du type d'assemblage et de la vitesse de la ligne.

Autoclavage
On effectue le collage définitif du verre et du P.V.B. à une pression de 12 bars et à une température de 135 – 145° C. Ceci permet de fluer suffisamment le P.V.B. pour épouser parfaitement la surface du verre et créer l'adhésion.
Les temps de cycle sont fonction du remplissage et de la composition du vitrage feuilleté.

Nettoyage et emballage

Un deuxième ébarbage périphérique est nécessaire pour éliminer le P.V.B. excédentaire (dû au fluage).
Le conditionnement est réalisé pour assurer une bonne protection, et un bon calage pour permettre le transport de ces feuilletés.

Contrôle
Des contrôles de qualité sont réalisés sur des échantillons pour vérifier :
- le taux d'humidité
- l'adhérence
- la résistance à l'impact.

La conformité de ces produits doit répondre à la norme européenne EN ISO 12543-4.

 

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée