Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Le dépôt de couche

 Le dépôt de couche pyrolitique

Méthode pyrolitique (sous substrat chaud ou substrat froid)

Sur substrat chaud :
Cette technique permet le dépôt d'oxydes métalliques à très haute température (@600°). Dès que la matière est en contact avec le verre, elle se décompose sous l'action de la température en laissant sur le verre une couche ayant la propriété recherchée.

Trois solutions ou voies :
•  la pyrolyse en phase liquide :
le liquide est pulvérisé sous forme d'un aérosol sur le verre (mélange de solvant et d'oxydes métalliques). Cette méthode est connue sous le nom de SPRAY.
Type de produit : Antélio, Stopsol, Eclipse…
•  la pyrolyse en phase solide :
elle consiste à projeter des poudres sur le verre par un gaz vecteur. Cette méthode est baptisée POWDERING
Type de produits : Eko, Kglass…
•  la pyrolyse en phase gazeuse :
un gaz est dirigé vers la surface du verre et à son contact se dissocie thermique en faisant apparaître le matériau désiré. Cette méthode est connue sous le nom de CVD (Chemical Vapeur Deposition).
C'est un produit qui, sous un aspect assez neutre, aura une plus forte T. L. (Transmission Lumineuse) que les produits fabriqués en phase liquide et avec un F.S.( Facteur Solaire) plus bas.

Ces formes de pyrolyse sont particulièrement adaptées à un procédé en continu sur ligne de fabrication de verre flotté. Au-delà de deux couches superposées, le procédé devient difficile...

Par la pyrolyse, la couche s'intègre totalement à la surface du verre (par osmose), lui conférant une grande résistance et une stabilité dans le temps. De ce fait, ces verres, classés A, sont utilisés en face 1 du vitrage.

Sur substrat froid
Il est obtenu par enduction sur la surface du verre d'un liquide, d'une pâte, d'un gel, puis chauffage. La matière se décompose et laisse une couche mince sur le verre.

Ce procédé porte le nom de DIPPING ou SILICOAT DE GUARDIAN (Sun-Guard Clear).
 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée