Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Pose de verres trempés sans chassis avec des pièces métalliques ponctuelles

Principes des installations

Les produits trempés ne sont pas assujettis aux mêmes contraintes que le produits recuits.

Les propriétés mécaniques des produits trempés permettent de réaliser des façades ou des ensembles auto-porteurs (sans montants, ni traverses).

Le problème principal est la jonction entre les différents matériaux.

Il a été résolu en utilisant une des propriétés de la glace trempée : sa résistance aux fortes pressions. Des encoches et des trous sont façonnés (avant trempe) dans la glace permettant le passage des boulons qui serrent sur le vitrage, des pièces métalliques judicieusement étudiés.
Pour éviter le contact verre-métal, on interpose une feuille de liège aggloméré butyle entre verre et métal permettant un serrage énergique.

Le problème à résoudre est de fermer une surface donnée délimitée par le gros œuvre ; il faudra donc :

- relier les glaces trempées au gros œuvre en assurant la stabilité de chaque volume
- relier les glaces entre elles et donner à l'ensemble une rigidité suffisante garantissant la bonne tenue mécanique sous les divers efforts qui sollicitent l'installation.

Pour cela, on devra tenir compte :

- des pressions dues au vent
- des mouvements dus au bâtiment ou du sol
- du poids de la glace
- des efforts imposés des éléments mobiles (portes, impostes, châssis basculants…)

Ces installations peuvent comporter éventuellement des raidisseurs en verre trempé.
Ainsi, des parois transparentes peuvent être réalisées :
- dans le cadre de façades extérieures, entrées d'immeubles
- en cloisons intérieures
- en vitrines ou présentoirs
- pare-douches, guichets de banque…


Epaisseurs des glaces trempées

les épaisseurs des glaces trempées montées en ensemble ne comportant pas d'encadrement sont généralement de 10 mm.
les portes à penture et à ferme porte au sol : épaisseur au moins égale à 10 mm (porte extérieure)
les portes à paumelles ou impostes pivotantes : épaisseur au moins égale à 8 mm (porte intérieure).

Les portes peuvent comporter des plinthes basses, hautes ou de milieu. Les plinthes peuvent recevoir des serrures électriques basses ou de milieu.

Autres types de portes

portes repliables : portes à 2 vantaux se repliant et permettant de dégager une grande baie (porte de service)
cloisons accordéon : permet, en se repliant par coulissement, de dégager de grandes baies
portes diverses : de vitrine, sur charnières à ressort
portes coulissantes
châssis basculants, pivotants, à soufflet…

Nécessité de contreventer

Produits trempés montés en partie fixe (sans porte)
Qu'elles soient fixées en feuillures ou par pièces à serrage, les glaces trempées doivent être contreventées lorsque AP + BP est supérieur à 3500 mm.

Les contreventements peuvent se présenter sous plusieurs types :
- sur toute hauteur en applique
- sur toute hauteur à cheval (de chaque côté)
- contreventement haut en applique
- contreventement bas en applique

Imposte en plusieurs éléments avec porte

   Mode de fixation
Nécessité de contreventement
Serrage sous parcloses métalliques
Fixation par pattes à scellement apparentes

si AR + BR > 1400mm
Fixation par engravure dans
Maçonnerie ou serrage par trous

si AR + BR < 1600 mm


Imposte en un seul élément avec porte

   Mode de fixation
Nécessité de contreventement
Serrage sous parcloses métalliques
Fixation par pattes à scellement apparentes

si AR + BR > 1600 mm
Fixation par engravure dans
Maçonnerie ou serrage par trous

si AR + BR > 1800 mm

Jeux

En raison des mouvements possibles des bâtiments , principalement sur les grandes portées, on laisse des jeux suffisants entre les vitrages et les fonds de feuillures de fixation au gros œuvre, ainsi qu'entre les volumes eux-mêmes.
Ces jeux devront permettre d'absorber les déformations prévisibles du gros œuvre.
Même s'il n'y a pas lieu de prévoir de déformation du gros œuvre, les installations seront calculées avec les jeux suivants :

Volumes fixes :
- jeux de fond de feuillure : 5 mm
- jeux entre volume : 1 mm

Volumes mobiles (portes)
- jeux latéraux : 2 mm
- jeu en haut : 3 mm
- jeu en bas : 7 mm

A ces jeux théoriques, s'ajouteront les tolérances de fabrication.

Sécurité

La fixation des différents éléments composant une installation Sécurit doit être telle que :

- pour une hauteur n'excédant pas la hauteur d'un étage normal (environ 3 m), la rupture d'un volume quel qu'il soit ne doit pas entraîner la chute de tout ou partie du reste de l'installation (sauf dans le cas de portes repliables ou de portes sous toit).

- pour une hauteur supérieure à celle d'un étage normal (3 mètres), la rupture simultanée de 2 vitrages quels qu'ils soient ne doit en aucun cas entraîner la chute de tout ou partie du reste de l'installation.

Indépendance

Les vitrages doivent être posés de telle manière qu'ils ne puissent jamais subir de contraintes susceptibles de les briser, quelles que soient l'origine de ces contraintes (dilatation, bridage, fluage ou tassement des bâtiments), hormis le cas de chocs accidentels, de mouvements imprévisibles du gros œuvre …

L'indépendance d'une installation par rapport au gros œuvre est fréquemment facilitée par une liberté de mouvement de la partie haute.

La rigidité de l'ensemble d'une installation n'est pas obtenue au détriment de la règle d'indépendance. Ainsi, s'il est entendu que chaque élément peut participer à la résistance mécanique de l'ensemble, la fermeté des liaisons obtenue par un serrage approprié des pièces métalliques permet cependant de petits glissements des produits trempés à l'intérieur des pièces métalliques de fixation sous l'effet de forces de cisaillement exercés sur les joints d'interposition.

Etanchéité

La pose des vitrages devra être effectuée de telle manière que l'étanchéité à l'eau, à l'air et au bruit soit satisfaisante eu égard aux matériaux verriers utilisés, à leur destination et aux prescriptions du maître d'œuvre.
L'étanchéité des vitrages fixes pourra être assurée par l'emploi d'élastomère du type silicone.
L'étanchéité entre fixes et mobiles peut être améliorée par l'adjonction de joints rapportés sur les bandes des portes.

Visualisation

L'article CO 46du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public prescrit : les vantaux des portes,
des glaces doivent être munis à hauteur de vue, de plaques ou de motifs décoratifs opaques permettant au public de se rendre compte de leur présence et de leur position.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée