Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Historique des produits verriers de l'automobile

On doute, regardant bien des voitures des rues de nos centres urbains en ce début du 21e siècle que le verre soit, par certains, défini comme «corps transparent et fragile».

Contrairement à ce qu’affirmait Charles Duell, directeur de la Commission des Brevets des USA en 1899 «Tout ce qu'on peut inventer a été inventé» les produits de l’automobile que nous utilisons, aujourd’hui, sont des produits de création récente.

L’automobile a été pour le verre plat un moteur d’innovation. Les producteurs de verre de base ont pris en compte les niveaux d’acceptabilité exigeants concernant les propriétés optiques et la présence de corps modifiant la transparence à petite échelle. Les besoins en verre mince, de l’automobile, ont conduit les lignes float à des prouesses qu’on n’imaginait pas possibles au début des années 1960, au début de l’histoire industrielle de ces lignes qui fournissent, aujourd’hui, pratiquement tout le verre plat.

Les vitrages de nos automobiles participent, collés, à la rigidité de la structure du véhicule. Ils peuvent être, maintenant, peu transparents aux rayons visibles et presque totalement opaques au rayonnement infrarouge ou ultra-violet. Ce sont des produits qui satisfont les exigences de sécurité des constructeurs et des clients.

Dans le même temps la surface du verre par véhicule est passée de 1 m2 environ à plus de 4 m2 en 40 ans, avec des pare-brise atteignant, par-fois, une surface de 2 m2.

Toutes ces évolutions ont donné au verre de l’automobile une importance considérable même s’il ne représente qu‘environ 3% du poids d’un véhicule. On ne lui pressentait pas cette place, quand, au cours des années 1970-80, les exigences du design laissaient croire à certains que les matières plastiques supplanteraient le verre minéral sur les véhicules comme elles l’ont fait pour les lunettes de vision.

Le parc européen est voisin de 55 millions de véhicules en 2004. Le marché de l’automobile consomme environ 10 % du verre plat produit, dans le monde (le bâtiment en utilise 70%). La moitié de ce verre est consommé en Europe et aux USA.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée