Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Transparence à la lumière

Deux caractéristiques optiques sont importantes pour le vitrage automobile, la transmission lumineuse et la transmission énergétique. La problématique du bâtiment et celle de l’automobile sont différentes. Alors que les architectes du bâtiment cherchent, dans certains cas, à tirer profit de l’énergie transmise par les vitrages, les concepteurs de l’automobile recherchent le vitrage idéal qui possède la plus faible transmission énergétique pour une transmission lumineuse donnée. Le rapport entre transmission lumineuse et transmission énergétique est une caractéristique typique d’un vitrage automobile pour gérer de façon optimum le confort thermique du véhicule.

En Europe, le pare-brise doit présenter une transmission lumineuse supérieure à 75% et les vitrages latéraux avant, un transmission supérieure à 70% (dans la zone définie comme étant la zone de visibilité pour la conduite du véhicule). La norme ISO 3538 est le standard de référence, pour l’évaluation des propriétés lumineuses des vitrages de l’automobile.

Idéalement un vitrage pour l’automobile devrait être partiellement transparent dans le visible et opaque dans les domaines infra-rouge et ultraviolet.

Les constructeurs automobiles utilisent encore la notion de « Pare-brise athermique » qu’ils définissent comme une «Vitre qui atténue l'échauffement à l'intérieur de l'habitacle en réfléchissant davantage le rayonnement solaire».

Les vitrages doivent présenter une transmission à dominante spéculaire et très peu de transmission diffuse qui perturberait la vision du conducteur. Cette transparence est assurée, pour le pare-brise, par un vitrage non griffé et propre et par une parfaite compatibilité entre le vitrage et les essuie-glaces.

Des mesures semblent montrer qu’au-delà de 2,5 à 3,0 % de transmission diffuse la vision du conducteur est dangereusement perturbée.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée