Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Pascale Riberolles

Artiste
Née dans les années 60.
Vit et travaille en région parisienne.

Contact
9 avenue Arago, F-94340 Joinville Le Pont.
Tél : 00 33 1 48 85 28 39

Activités
Design
Sculpture

Technique favorite
Soufflage
Association de matériaux divers
Pâte de verre


Verre nature

Après avoir sillonné le milieu de la mode, Pascale Riberolles a choisi de souffler le verre. Au milieu des années 90, ses premières séries d’objets donnent le ton : des verres à boire poussent dans les branches, les coquillages s’accrochent sur l’ouverture de ses flacons. Depuis, elle décline les formes et matières des contenants sur lesquels se posent papillons ou plumes. Un esprit bucolique et délicat qui laisse progressivement place à des couleurs plus ardentes. Rencontre.

Issue de la première promotion de créateurs verriers formés au Cerfav de Vannes-le-Châtel, Pascale Riberolles a longtemps fréquenté le milieu de la mode. Styliste pendant les années 80, elle s’est éloignée des maisons de couture pour concevoir ses propres créations, en verre. Remarqués dès l’obtention de son CAP de soufflage, ses objets racontent la variation des irisations d’un scarabée sur un galet couleur ébène, l’insolite d’un boa rose en plume d’autruche entourant un vase aux motifs mouchetés… À quelques pas des bords de Marne, Pascale a installé un atelier dans sa maison de Joinville-le-Pont. Près du salon, un espace est meublé de multiples tiroirs à trésors dans lesquels plumes, coquillages, insectes, mousses, feuilles ou graines sont soigneusement sélectionnés par l’artiste en vue de projets à venir. « Je suis une ramasseuse, avoue-t-elle. Une branche, une brindille, tout ce qui tombe des arbres ». Dans ce petit cabinet de collectionneur, Pascale organise méticuleusement quelques graines de tournesol sur un amalgame de pâte durcissante recouvrant un bouchon de liège. Cette phase finale de conception d’un flacon est toujours réalisée dans cet atelier d’assemblage, distinct de la pièce située en contrebas de la maison, où elle sable et polit certaines de ses formes en verre. L’idée d’un projet découle toujours d’un volume de verre coloré qu’elle habille d’éléments naturels. « Ce n’est pas la fonction du flacon qui m’intéresse, déclare la créatrice. J’utilise l’ouverture laissée par la canne lors du soufflage pour élaborer un contenant dans lequel on est libre de déposer une fleur, ou de laisser le bouchon décoratif ». Pascale se rend régulièrement à Avallon, en Bourgogne, pour souffler la plupart de ses pièces. « Cela me permet de chercher des effets de matières, des graphismes, explique-t-elle. La préciosité de mes créations contraste avec l’image que l’on se fait d’une femme souffleur de verre. La puissance du geste étonne, face à la douceur des détails. Actuellement, je m’éloigne un peu de l’esprit baroque pour une tendance plus pop, dans les couleurs et les motifs ». Cet automne, dans le nouveau showroom parisien de l’Artisan Parfumeur, Pascale a inauguré un espace d’expositions temporaires avec des flacons aux tonalités pastel et pétillantes ainsi que des bijoux, en pâte de verre. Une technique qu’elle perfectionne depuis quelques années, avec laquelle elle a réalisé des bouchons inédits. Une nouvelle interprétation du flacon qui chahute son slogan de toujours « objets de verre et de poésie ».

Par : Claire Gaillard

Source : VERRE, volume 9, N°6. décembre 2003.


Galerie photos


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée