Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Isabelle Poilprez

Artiste
Née en 1968.
Vit et travaille à Antibes.
Après une formation à l’École Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts à Paris, puis au Cerfav de Vannes-Le-Châtel et un workshop avec Lino Tagliapietra à Haystack (USA), Isabelle Poilprez a travaillé dans l’atelier de la verrerie Anfora à Murano. Elle a également conçu plusieurs collections d’objets en série limitée pour Salviati, et créée des pièces uniques (sculptures, installations, bijoux en verre). Son travail s’inspire particulièrement des techniques vénitiennes.

Contact
2 Chemin du Montfleury 06600 Antibes.
Tél : 04 89 75 03 00.
E-mail : isapoilprez@free.fr

Techniques favorites
Verre soufflé, murrhines…

Galerie photos

    
      

Le verre mène la danse

Après avoir intégré le milieu très masculin des ateliers de Murano, la jeune souffleuse de verre Isabelle Poilprez s’est lancé un nouveau défi, en 2004 : une résidence à quatre mains avec le danseur et chorégraphe Yutaka Takei. L’atelier de Sars-Poteries les a accueillis pour un projet mêlant danse et verre à l’unisson. Deux univers à relier, pour mettre en évidence la communication entre le verre et d’autres disciplines. « Avant de connaître Yutaka, j’avais déjà très envie de monter un spectacle avec le verre, explique Isabelle. L’idée est venue naturellement. Certaines chorégraphies ont déjà été créées avec des pièces en céramique ou en verre, en interprétant simplement la vision d’un objet. J’avais le désir d’un réel échange, pour faire à la fois découvrir le verre et élargir notre vision de l’art contemporain. » Une première expérience du verre pour Yutaka Takei, et de danse pour Isabelle Poilprez.

En réalisant un Cocon composé de dizaines de bulles soufflées transparentes, Yutaka s’est investi dans un travail répétitif. Immergé dans le milieu verrier, il s’est également imprégné des gestes, de la matière et de la chaleur pour sa chorégraphie. Sur le thème de l’environnement, Isabelle a développé des sculptures associant sa maîtrise du soufflage et des murrhines, le raku, le sable, le fusing… Un melting-pot de techniques faisant appel à leur curiosité et leurs vécus. La cité des « Choux » de Créteil - une architecture des années 70 imaginée par Gérard Grandval - est symbolisée par une accumulation de contenants et de couleurs ; les vasques de raku renvoient à la tradition japonaise, un pain de sucre rappelle le Nord, et le sable vient de Fontainebleau, ville natale de la créatrice… « Ces pièces, pensées pour le spectacle, constituent par ailleurs une exposition, précise Isabelle. Elles correspondent à mon envie de faire découvrir le verre. Peu de gens savent qu’il est composé de sable, par exemple. La symbiose entre verre, danse, image et musique appuie bien sûr cette démarche. » Pour cette artiste bercée par la chaleur intense des fours de Murano, l’expérience relève du challenge physique. Une manière de repousser ses limites.

Après sa résidence à l’Atelier du Verre de Sars-Poteries, le duo s’est entraîné jusqu’à l’ultime répétition, une semaine avant la rencontre avec le public. Le 29 avril 2004, le vernissage de l’exposition des sculptures au Musée du Verre précédait le spectacle parrainé par le Conseil Général du Nord et Arc International. Un show avec vidéo et photo sur écran géant, sono, musique, lumière et chorégraphie, dans l’atelier du verre. Loin de la caricature des ballets de cannes et des idées reçues sur la danse contemporaine, dans une mise en scène dépouillée, cette recherche expérimentale transcende des techniques anciennes vénitiennes. Nouvelle technique utilisée par Isabelle, le fusing, en blocs de baguettes à effet neige. Autre développement réussi, déjà utilisé dans son œuvre, l’association verre-raku envisagée dans la perspective de l’offrande, de l’hommage et du rituel.

Claire Gaillard.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée