Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Thomasine Giesecke

Artiste
Née en 1971.

Contact
3 rue des Mouchettes - 92190 Meudon
Tél : +33 (0)6 50 14 69 38

Activités
Design
Sculpture

Technique favorite
Techniques diverses


Verre sans frontières

Diplômée de l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg, Thomasine Giesecke crée des sculptures, des luminaires et du mobilier intégrant le verre. Initiée par des verriers et designers de renom, cette jeune artiste de 31 ans défie la technique et dynamise les disciplines. Parcours d'une créatrice qui imprègne son univers de verre…

Partagée entre son intérêt pour le verre et sa curiosité pour le design, Thomasine Giesecke a pris le parti d'allier les deux enseignements au cours de ses études à l'École Supérieure des Arts décoratifs. Expérimentant les techniques de travail à chaud et à froid, elle suit un stage de soufflage à la Maison du verre de Meisenthal en Lorraine, animé par le designer Borek Sipek. " Il m'a donné l'envie d'adapter mon travail de sculpture à l'objet, explique Thomasine ". L'étudiante intègre alors la section design de son école, tout en poursuivant son initiation au verre dans l'atelier du sculpteur Bernard Dejonghe. Elle fabrique une série d'objets ambigus dont la fonctionnalité apparente contraste avec la fragilité du matériau, puis découvre le mobilier aux coté de l'architecte et designer Sylvain Dubuisson. Ses études terminées, un cabinet d'architecture intérieure lui propose de réfléchir à une sculpture de verre de trois mètres de haut. Après deux ans de recherches, le projet a aujourd'hui intégré le hall d'accueil de Bouygues Telecom à Boulogne-Billancourt. Conçue en collaboration avec la miroiterie MVR Bat Alu, " Épangélia ", nouvelle muse de la communication, se compose d'une centaine de plaques de verre à vitre collées. " Cette œuvre d'art monumentale m'a particulièrement intéressée et aura été riche d'enseignement comme de rencontres, précise Thomasine ". Une expérience réussie pour cette jeune créatrice pluridisciplinaire. Elle réalise actuellement des décors peints pour le magazine Marie Claire Idées, un meuble bas pour une future galerie et poursuit ses recherches d'objets en différents matériaux destinés à l'édition. Christian Tortu serait intéressé par la diffusion de ses vases. Avec le verre comme clef de voûte, Thomasine Giesecke se confronte à tous les défis, de l'objet à la sculpture monumentale. Preuve que ce matériau abolit les frontières entre design et art, mais ont-elles jamais existées ?

Par : Claire Gaillard

Source : VERRE, Volume 8, N°2. Mai 2002.



Galerie photos

[1] [2] [3] [4] [5] [6]

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée