Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Hubert Crevoisier

Artiste
Né en 1963 en Suisse.
Design, sculpture, architecture.

Contact
http://www.crevoisierhubert.com

Techniques favorites
Verre soufflé, verre filé, pâte de verre…


Galerie photos

    
 

Vous avez dit transparence ?

Pendant des années, Hubert Crevoisier, qui vit en Suisse à la Chaux-de-Fonds, a partagé sa vie en deux temps : celui de l’art, abordé par le soufflage du verre, et son métier d’infirmier dans un centre de soins palliatifs. S’il est courant pour un jeune artiste de soutenir, par un travail annexe, sa recherche artistique, Hubert ne comprit pas pourquoi, chez lui, les eux attitudes n’en faisaient qu’une. En fait, ses premières sculptures étaient des cocons de verre, symboles de la destinée fragile dont le fil se rompt, à point nommé, dans ces zones incertaines où, dit-on, la lumière éclipse l’ombre.

En guise d’exorcisme, et pour aller plus loin dans l’investigation artistique, Hubert Crevoisier partit à New York dessiner, pendant une année, dans un atelier d’arts plastiques. « Privé de verre, dit-il, ma seule façon de réagir était de photographier verre et textes. Photographie et verre ont une technique exigeante, mais l’expression est la même, sans limites. Tout mon boulot parle de transparence, opacité, translucidité. Cristal optique : transparence absolue. Cristal optique noir : refus de de la transparence pour mieux dire. Alchimie : transparence du verre. Trois visions pour créer un monde… »

L’installation qu’Hubert Crevoisier a présentée en mars 2004 à la Cité Internationale des Arts (dans le 4ème arrondissement de Paris) réunissait pour la première fois, dans un même concept, le positif/négatif de ses sculptures en verre, un montage de textes photocopiés où se lisent les divers états de passage. Et puis ce regard, un peu étonné, que l’artiste pose sur les choses quand la vie cherche à l’entraîner plus loin que la mort.

Colette Save. Verre N°2 Volume 10, mai 2004.

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée