Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Travail à chaud

  Thermoformage et bombage

Le Thermoformage est une technique idéale pour les débutants qui cherchent à découvrir le verre puisqu’il ne nécessite qu’un four et permet d’infinies possibilités créatives de surface.

Procédé antique, il a été remis au goût du jour dans les années 90 par Véronique Monod.

Martine & Jacki Perrin sont actuellement les représentants les plus actifs du thermoformage. En incorporant de multiples éléments de couleur dans leurs plaques, ils ont séduit les architectes (Collège Jean Zay à Feignies, Maison du Verre de Puy-Guillaume etc.). Ils sont allés plus loin lors d’une résidence-exposition à l’atelier de Sars-Poteries (en 2002) développant le « Pizzicato », chevauchement de petits carrés de verre afin de former un tissu de verre (voir fusing).

Récemment, Jean-Pierre Umbdenstock, connu pour sa dextérité en soufflage, s’est laissé conquérir par le thermoformage pour une résidence-exposition à Sars-Poteries (2003). Allant jusqu’aux limites de cette technique, il a utilisé la grande taille des fours de l’atelier pour créer des voiles de 1,10 m de haut d’une seule pièce.

Signalons également le lustre gigantesque du Palais des Beaux-Arts de Lille et ses 263 m2 de petites tuiles de verre multicolores. Son auteur, le designer Gaetano Pescea a conçu et réalisé le prototype de ces tuiles au Cirva de Marseille. Elles ont été fabriquées par la miroiterie DICHAMP techniverrier (4 Villa Novello BP 2059 10011 TROYES).

Plus simple, le bombage est également utilisé par de nombreux artistes. Le maître incontesté en est Patrick Desserme, qui dirige un atelier parisien consacré au bombage depuis plusieurs générations.

Desserme a collaboré avec de nombreux artistes et designers : Patrick Nadeau, Marco de Gueltzl etc. Il compte de nombreux chantiers de restauration à son actif.


Mode d’emploi

Le thermoformage consiste à ramollir une plaque de verre plate dans un four.

De nombreuses combinaisons sont possibles : incorporation de couleurs ou d’éléments solides, émaillage, empreintes données par un moule en fibre céramique préalablement sculpté.

Le verre est cuit jusqu’aux environs de 900° puis baissé à 600°. Suit un long moment de recuisson et de refroidissement.

Un peu d’histoire

Dans l’Antiquité, ce procédé était utilisé pour la fabrication de vaisselle, notamment vases et bols.

Dans les années 30, de grands décorateurs l’ont remis à l’honneur dans les paquebots avant que les artistes contemporains ne viennent l’utiliser pour des sculptures qui peuvent aisément gagner le monumental par assemblage ou collage.

Galerie photos

[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7]

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée