Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Travail à chaud

  Pâte de verre

Grande dame du verre artistique, la pâte de verre est souvent confondue avec le moulage ou casting.

Pourtant, même s’il existe une concordance des mises en œuvre, la pâte de verre possède une histoire antique et contemporaine ainsi qu’une réelle spécificité.

Étienne Leperlier, artiste, petit-fils de François Decorchemont, pionnier de la pâte de verre contemporaine, manie avec dextérité cette technique rigoureuse en parallèle avec son frère Antoine Leperlier.

Il nous explique son point de vue. "Je ne sais pas moi-même si je fais encore de la pâte de verre, commente-t-il. La spécificité de cette technique consiste à maîtriser la coloration dans la masse, ce qui n’est pas simple. Les techniques ont évolué rapidement avec des artistes comme Tessa Clegg ou Diana Hobson. Quand François Decorchemont a débuté, il appelait son travail pâte de verre à la cire perdue. Ce qui constituait déjà une évolution. Même Émile Gallé se vantait d’en faire, alors qu’il n’y a jamais touché de sa vie ».


Mode d’emploi

La pâte de verre commence par la mise en place à froid de verre concassé ou broyé en poudre, dans des moules en matériaux réfractaires. Cette base est recuite vers 800°.

Le verre pulvérisé mélangé à des éléments agglutinants peut être directement mis en place au pinceau dans des moules qui restent souvent ouverts, selon le procédé de l’estampage.

Les morceaux de verre concassé peuvent également être disposés dans un moule à la cire perdue ainsi que dans un réservoir qui le surplombe et s’écouler pendant la cuisson dans un espace ménagé.

Différents grains de groisil de verre peuvent cohabiter, initiant différents états de matière qu’il est très difficile de maîtriser précisément. Mais l’aléatoire du mélange constitue le charme de la pâte de verre même si certains artistes, comme Tessa Clegg, tentent et réussissent le contrôle du résultat.

Pour les grosses pièces, le refroidissement, effectué dans le même four, est très long, pouvant durer jusqu’à plus d’une semaine, ce qui explique le prix de revient élevé et la modestie des dimensions des œuvres.

Antoine Leperlier a expérimenté avec succès l’inclusion d’éléments solides au cœur de la matière, pratique qui constitue la toile de fond de son œuvre.


Un peu d’Histoire

C’est sans aucun doute la plus ancienne des techniques verrières. Egyptiens et Phéniciens en faisait des amulettes, bijoux et décors précieux du mobilier funéraire.

Rapidement concurrencée par le soufflage, cette technique a peu à peu disparue.

Vers la fin du XIX siècle, la pâte de verre est remise à la mode par Henry Cros, sculpteur symboliste passionné d’archéologie. Ses recherches suscitèrent d’autres vocations bien accueillies par les frères Daum à Nancy.

Durant la période Art Déco, François Decorchemont et Gabriel Argy-Rousseau innovent chacun de leur côté en développant de nouvelles possibilités techniques.

Decorchemont fait la liaison entre la pâte de verre et le coulage du métal en vogue à cette époque, se servant parfois des mêmes outils.

La pâte de verre est également représentée par la maison Daum dont elle est la marque de fabrique.

De nombreux artistes comme Arp, Salvador Dali l’ont approché dans les années 60. Antoine Leperlier et Étienne Leperlier, petits-fils de François Decorchemont, la revitalisent au niveau artistique international.

En Angleterre Keith Cummings, Diana Hobson et Tessa Clegg, aux Etats-Unis, l’Américain James Watkins et David Reeckie, au Japon, Etsuko Nichi et de nombreux autres, réhabilitent cette technique « serpent de mer » qui procure à chaque fois une émotion profonde partagée par toutes les lumières.


Galerie photos


[1] [2] [3] [4] [5] [6]

 

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée