Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Techniques de décor et de surfaces

  Graal

Une technique qui nous vient de Suède et plus particulièrement de la manufacture d’Orrefors au début du XXe siècle.

Le Graal permet d’intégrer profondément un motif de verre coloré grâce à plusieurs étapes de cueillage après refroidissement. Le Français Michel Bouchard en est l’un des spécialistes. Éric Lindgren, verrier du Nord installé dans le Sud de la France a développé une variante intéressante du Graal. Il souffle deux boules chaque fois recouvertes de verre transparent. L’une partant par exemple d’une ballotte de noir doublée de gris, l’autre formée de trois sous-couches de verre de couleurs différentes. Maintenues à chaud, les deux boules sont placées tête-bêche. À l’aide de baguettes en bois, l’une est doucement ouverte et rabattue sur l’autre comme une chaussette. La pièce est mise à recuire. Refroidie, la pièce opaque est sablée avec des caches ou gravée afin de dégager des couleurs emprisonnées dans la masse. Enfin, la pièce est réchauffée, recouverte de verre transparent et soufflée à sa taille définitive. Certains verriers arrivent à emprisonner de l’air dans la pièce préalablement taillée.

Les verriers suédois offrent une grande diversité de Graals : Ulrica Hydman-Vallien, Gunnel Salhin à Kosta Boda ou Anne Nilsson chez Orrefors.


Galerie photos


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12]

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée