Accueil | Espace junior | Plan du site |  Contact 

 
Le Verre
Histoire du verre
Petite encyclopédie
Verre plat
Verre creux
Verre renforcement
Verres spéciaux
Verre artistique
Recherche
Recherche verrière
USTV
GDR
Environnement
REACH
Engagements verriers
Recyclage du Verre
Organismes
Ressources
Dossiers thématiques
Lexique
Formation verrière
Organismes officiels
Liens utiles
Techniques de décor et de surfaces

  Verre multicouche

Au soufflage, le verrier peut superposer jusqu’à trois couches de verre en cueillant le verre en plusieurs fois. Soit il utilise plusieurs creusets de couleurs différentes, soit il fond une paraison sur une autre, précédemment disposée dans une coupe. Le verre multicouche permet de multiples combinaisons artistiques : retournement de parties de la pièce (cols, ouvertures) et contraste intérieur-extérieur, gravure, en creux ou en relief, taille afin de faire apparaître les couches internes.

Cette technique était pratiquée dans le monde Romain par double cueillage. Elle a pris son essor aux XVIIIe et XIXe siècles avec la représentation en gravure de scènes extrêmement précises en Italie, en Bohème, en France et dans les pays nordiques. En France, à la fin du XIXe, Émile Gallé et Daum ont utilisé largement le multicouche avant gravure à la roue ou à l’acide. Le verre multicouche est fréquemment utilisé depuis longtemps dans la fabrication des presse-papiers.


Galerie photos


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12]

 
 
 
 
Mentions légales

Protection de la vie privée